Témoignages

Depuis le lancement du programme Aîné-Avisé, en 2010, plus de 50 000 personnes ont assisté aux séances d’information. Sur cette page, des animateurs (bénévoles et professionnels) livrent des témoignages sur le programme et sa pertinence pour les personnes aînées.

Tous les témoignages :

Karine Picard, Sûreté du Québec, sergente aux relations avec la communauté

Karine Picard

« D’un point de vue policier, chaque séance Aîné-Avisé est une occasion unique de créer des liens de proximité avec les aînés et plus particulièrement avec ceux qui sont plus isolés. En allant ainsi à leur rencontre, nous pouvons les sensibiliser sur des sujets tels que la fraude, la maltraitance et l’intimidation. Les commentaires que nous recevons des participants témoignent qu’ils se sentent mieux outillés et par la même occasion rassurés. De surcroît, ces échanges et ces discussions nous donnent la possibilité d’expliquer notre mandat ainsi que de démystifier certaines pistes de solution tel que le processus de dénonciation. Bref, la richesse et le succès du programme Aîné-Avisé se déclinent en trois aspects clés : sensibiliser, prévenir et sécuriser. »


Ann Remillard, animatrice bénévole

Ann Rémillard« Cela fait plusieurs années que je m’implique comme bénévole dans le programme Aîné-Avisé pour la FADOQ. Le but de ces sessions d’information est de les rendre très interactives et fort intéressantes pour les personnes présentes. J’ai déjà entendu des témoignages, évoqués librement par des victimes, soit de fraudes financières, d’abus physique et/ou psychologique ou d’intimidation, et je peux dire que ceux-ci m’ont souvent beaucoup touchée. Il est impossible de demeurer indifférente devant de tels témoignages. La présence d’un policier ou d’une policière communautaire, qui accompagne toujours chaque bénévole, nous apporte un appui de valeur inestimable lors de ces sessions fort émotives. Je crois que le programme Aîné-Avisé doit non seulement être maintenu, mais continuellement adapté aux besoins d’aujourd’hui, afin de s’assurer d’apporter un brin d’espoir à ceux qui souvent doivent affronter seuls cette maltraitance faite aux aînés, un sujet encore tabou. »


François Ménard, Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, agent sociocommunautaire

François Ménard« Le partenariat établi entre la FADOQ des régions Richelieu-Yamaska et Rive-Sud-Suroît et la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent dans le cadre du programme Aîné-Avisé nous permet, chaque année, de rencontrer et de sensibiliser plusieurs aînés sur différents enjeux de sécurité personnelle et financière. Lors de ces conférences, nous les informons sur les arnaques et les fraudes qu’ils sont susceptibles de rencontrer ainsi que sur la façon de reconnaître différents types d’abus possibles. Nous les outillons et leur donnons des moyens pour éviter de tomber dans ces pièges. Le tout ne serait pas possible sans notre collaboration spéciale avec la FADOQ et ses précieux bénévoles essentiels à la réussite de ce programme. »


Annie Létourneau, Sûreté du Québec, sergente, coordonnatrice et agente de relation avec les communautés

Annie Létourneau« La première fois que j’ai animé une conférence Aîné-Avisé, j’étais patrouilleur. À la fin de la conférence, le groupe au complet est venu me voir pour discuter avec moi. J’ai aussitôt eu un coup de cœur! À une autre conférence, une dame est venue me voir pour me dire qu’elle vivait de l’intimidation. J’ai pu régler son problème rapidement, car le suspect était présent lors de ma conférence. Je crois vraiment à la prévention et au programme Aîné-Avisé! »